Notre projet de financement de l’Hôpital de Pédiatrie Manfred Ulmer à Joal-Fadiouth, au Sénégal

La Pédiatrie Sociale Manfred Ulmer à Joal-Fadiouth (Sénégal) est un hôpital de pédiatrie qui a été fondé par M. Manfred Ulmer, un industriel, mécène et consul allemand, avec du personnel sénégalais formé en partie en Allemagne. Cette institution a eu un grand rayonnement, jouant un rôle social important et traitant 6’000 enfants par an.

Malheureusement, l’hôpital manque cruellement de ressources financières, n’ayant plus de soutien de la part de l’Allemagne. De plus, il ne peut pas compter sur une aide gouvernementale sénégalaise. La plupart des parents sont trop pauvres pour pouvoir payer les traitements de leurs enfants. Par conséquent, les salaires des infirmières ont été réduits de 60 à 70% et, bien souvent, elles ne sont même pas payées. Les équipements médicaux ne peuvent ni être réparés, ni être remplacés. Par ailleurs, un projet d’aménagement d’une unité de soins pour enfants sous-alimentés ne pourra pas voir le jour.

« L’Association Pédiatrie au Sénégal (APAS) », de droit suisse, a été fondée le 26 sept. 2014 à Genève, afin de soutenir l’Hôpital de Pédiatrie.

Le but d’APAS est de soutenir l’Hôpital financièrement de trois manières :

1. Salaires des infirmières
Une somme d’environ CHF 1’000 par mois serait suffisante pour couvrir les salaires. Le personnel est bien formé et très dévoué. Bien que nous soyons parfaitement conscients du fait qu’un soutien étranger rend cette population dépendante, il est un fait : si les salaires ne peuvent être payés, l’hôpital devra fermer ses portes, laissant ainsi 6’000 enfants par an sans soins médicaux. Un bon nombre d’infirmières n’ayant que leur salaire pour vivre ont déjà été obligées de partir pour trouver du travail ailleurs.

L’Hôpital est menacé de fermeture définitive.

L’un des buts d’APAS est de trouver des financements pour payer les salaires.

2. Equipements médicaux
Le bâtiment de l’Hôpital est en relativement bon état, mais certains équipements médicaux ne fonctionnent plus.

La liste des équipements nécessaires peut être trouvée sur notre site sous https://apas.ch/documents. Cette liste a été établie par le personnel de la Pédiatrie.

APAS recherche des fonds pour remplacer les équipements médicaux qui ne fonctionnent plus.

3. Créer un centre de soins pour enfants sous-alimentés
Le coût de ce projet n’a pas encore été chiffré. Une partie de l’Hôpital pourrait être utilisée à cet effet, si les équipements et les fournitures médicaux peuvent être achetés et si les salaires peuvent être payés.

Il est donc urgent de trouver des fonds, car l’Hôpital est menacé de fermeture, laissant ainsi 6’000 enfants par an sans soins médicaux.

Il est d’autant plus urgent de venir en aide à ces enfants, vu le contexte actuel de la transmission de la fièvre d’Ebola dans les pays voisins du Sénégal.

William A. McComish, président d’APAS

www.apas.ch

APAS-Projet-Pediatrie